Protéger son animal contre les maux d’hiver

Protéger son animal contre les maux d’hiver 2018-07-04T12:11:55+00:00

 

« La gaieté, la santé changent l’hiver en été. » Antoine Désaugiers

 

 

Comment défendre son animal contre les maux d’hiver ?

 

Mettons des mots sur les maux de l’hiver

L’hiver s’installe avec son lot de virus et de bactéries, n’épargnant pas nos compagnons !
Avec le froid, l’organisme met en place une stratégie pour réchauffer l’air froid inspiré. Ainsi, les muqueuses, nasales notamment, transfèrent à l’air entrant de l’eau à la température corporelle. Il en résulte un assèchement du mucus, agent de protection physique des muqueuses. Les pathogènes peuvent alors pénétrer plus facilement dans l’organisme.
En parallèle, le froid ralentit le fonctionnement du système immunitaire, diminue la mobilité des cils qui nettoient les bronches. Ajoutés à la sécheresse des muqueuses, à la pollution atmosphérique, ces phénomènes provoquent des irritations des voies respiratoires.

 

Renforçons leurs défenses naturelles

Pour tonifier leur organisme et éviter les virus hivernaux, rien de plus simple que d’utiliser ce que la nature met à notre disposition. 

Le ginseng, plante adaptogène, reconnu pour ses propriétés énergisantes et stimulatrices du système immunitaire nous sera d’une aide précieuse.
La gelée royale, stimulante générale de l’organisme et plus particulièrement du système immunitaire, apporte vitalité et résistance à l’organisme.
Pour toute informations complémentaires, n’hésitez pas à consulter notre solution FORTIPHYTOL®.

 

Les affections respiratoires du chat et du chien

Chez le chat, le coryza est similaire à la grippe humaine. Elle se caractérise par un écoulement nasal, une gorge irritée, des éternuements et de la fièvre. Le coryza est très contagieux entre félins. La forme aigüe de cette infection, virale le plus souvent, peut entrainer par la suite des symptômes chroniques, comme des rhinites.
Chez le chien, la toux du chenil, extrêmement contagieuse entre les canidés, touche l’appareil respiratoire. Les symptômes observés ressemblent au coryza du chat, avec une toux sèche.
Soyez particulièrement vigilants chez les animaux jeunes ou âgés. N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.
Des solutions naturelles efficaces existent pour apaiser les voies respiratoires et stimuler les défenses immunitaires. Retrouvez tous les détails sur notre page RESPIPHYTOL®, associant Eucalyptus, Echinacée, Propolis, Acérola et Thym.

 

Les affections digestives

Les chiens et les chats sont eux aussi sujets aux gastro-entérites pendant l’hiver.
Souvent d’origine virale, elles touchent l’estomac et/ou les intestins, provoquant une irritation ou une inflammation digestive (vomissements et/ou diarrhées).
Si les symptômes perdurent, une consultation vétérinaire doit se faire sans attendre.
Des solutions naturelles participent au retour à l’équilibre du transit intestinal de nos compagnons, tel TRANSIPHYTOL®, à base de Badamier. Parlez-en à votre vétérinaire.

 

Le froid et les coussinets

Imaginez-vous un instant devoir marcher dans un environnement froid et humide sans vos chaussures… Inconcevable ?
Certes, les coussinets de nos animaux domestiques sont naturellement plus résistants que nos pieds et orteils d’humains, mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne sont pas malmenés en période hivernale !
Sous une couche importante de corne, il existe un tissu fragile, sensible aux blessures, coupure et gerçures. Il est donc important d’inspecter régulièrement son animal et d’entretenir ses coussinets.
Avant une promenade, vous pouvez appliquer un baume résistant à l’eau, qui permettra d’imperméabiliser et protéger les coussinets.
Après la balade, veillez à bien nettoyer et sécher les pattes de votre compagnon, puis réappliquez le baume.
Voici notre solution SECURIDERM® baume, à base de Securidaca, pour des coussinets protégés et des agressions limitées.